Press "Enter" to skip to content

Deal

cent-quatre_logo

D’après la pièce Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès

Jean-Baptiste André et Dimitri Jourde imaginent un face-à-face entre deux hommes, un corps-à-corps à la frontière de la danse et du cirque. Dans une intense proximité avec leur public, ils rejouent l’histoire universelle d’une possible rencontre avec l’autre.

Dans Wikipédia :
Dans la solitude des champs de coton met en scène un dealer et un client dans une situation de deal. Le dealer sait que le client désire « est dépendant de » quelque chose qu’il (le dealer) peut lui offrir. Il est cependant dépendant lui aussi du désir du client.
« Et la seule frontière qui existe est celle entre l’acheteur et le vendeur, mais incertaine, tous deux possédant le désir et l’objet du désir, à la fois creux et saillie, avec moins d’injustice encore qu’il y a à être mâle ou femelle parmi les hommes ou les animaux. »
D’où l’analyse de Koltès sur les rapports commerciaux et le marché en général. Plus encore, le rapport humain en général est réduit à un marché entre deux protagonistes. Koltès multiplie les couples d’opposition (dealer/client, homme/animal, mâle/femelle, blanc/noir…). À l’intérieur de ces couples, un seul rapport est possible, le rapport marchand .

One Comment

  1. tsilibim tsilibim

    La rentrée
    À Tsilibim en septembre nous proposons DEAL. La pièce vue il y a longtemps au TGP de Saint-Denis, a marqué tant de monde et fait découvrir Bernard-Marie Koltès. Il nous a paru intéressant de voir comment cet univers pouvait être transposé d’une autre manière que celles du texte et du théâtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.