Press "Enter" to skip to content

La guerre contre les livres bat son plein aux États-Unis

radio-canada_logo

Tandis qu’un conseil scolaire du Tennessee vient d’interdire Maus, un roman graphique sur l’Holocauste, de plus en plus d’États, pour la plupart républicains, et d’autorité locales veulent contrôler davantage ce qui est disponible dans les écoles et dans les bibliothèques. Cette culture du bannissement a le vent en poupe pour « redonner, disent-ils, le contrôle de l’éducation aux parents »…

One Comment

  1. J. J.

    L’interdiction de deux livres par la mairie de Paris est certes choquante mais elle ne me semble pas être du même niveau que la stratégie globale, structurée et massive des droites étasuniennes pour effacer des tablettes éducatives tout un pan des littératures contemporaines, au profit d’un négationnisme historique raciste, sexiste et homophobe. Il s’agit tout de même de réécrire toute une part de l’histoire de leur nation et de nier la réalité actuelle du racisme systémique d’une des premières puissances mondiales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.