Press "Enter" to skip to content

L’inversion de la courbe

Partout où il passe, les chiffres le disent, Paul-Eloi est au sommet. Lorsqu’il se fixe des objectifs, c’est pour les atteindre et les dépasser. Tout dans sa vie est en pleine croissance, autant qu’une célèbre courbe qui commence à l’inquiéter. Une comédie satirique abordant l’omniprésence de la productivité dans notre quotidien et le traitement réservé à ceux qui auraient oublié de faire plus aujourd’hui qu’hier.

Théâtre de Belleville

59, boulevard Jules Guesde
93200 Saint-Denis

de Belleville

> Samuel Valensi : écriture et mise en scène
> Brice Borg : collaboration Artistique
> Avec Michel Derville, Paul-Eloi Forget, Alexandre Molitor et (en alternance) Maxime Vervonck & June Assal

> 06.10 au 30.10.2021

du mercredi au samedi | 21 h 15

Durée 1 h 25

One Comment

  1. Tsilibim Tsilibim

    Nous y sommes allés, malheureusement peu nombreux de Tsilibim.
    Le réalisateur nous a présenté sa pièce. Il nous raconté ce qui l’a conduit à écrire cette pièce, après des mois de cheminement avec des exclus de notre système qui auparavant nous ressemblaient ou étaient en « haut du pavé  » professionnellement.
    Tout y est : les discours terribles masqués par un vocabulaire pseudo americain, des gestionnaires et des communicants. Exit les rapports de classes, il faut être au top et la réussite est un challenge individuel jusqu’à la chute.
    Courrez-y. Jusqu’au 30 octobre.
    Ce petit théâtre propose souvent d’excellents spectacles.
    Mary

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.